North Kivu: displaced communities are losing hope as M23 crisis drags on

A l'agenda

A l'agenda de 2022

Les équipes de Médecins Sans Frontières en République Démocratique du Congo sont mobilisées sur plusieurs fronts depuis le début de l’année 2022 pour répondre à de nombreuses urgences : déplacements de populations, rougeole, Ebola, méningite, choléra, etc.

Alors qu’à Kinshasa, l’engagement de MSF dans la lutte contre le VIH/Sida marque ses 20 ans cette année, à l’autre bout du pays, nos équipes s’apprêtent à relever de nouveaux défis. À Kalole notamment, au Sud-Kivu, où nous venons d’ouvrir un nouveau projet en réponse à une situation nutritionnelle particulièrement préoccupante. À Goma, également, où nos équipes ont commencé à intervenir dans la prison centrale de Munzenze pour renforcer les conditions sanitaires des détenus. Ou encore à Angumu, en Ituri, où MSF a fait de la lutte contre le paludisme une priorité, en investissant massivement dans la prévention, à travers la pulvérisation intra-domiciliaire et la distribution massive de médicaments antipaludiques.

Suite au regain de violences dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, nous avons lancé une réponse d’urgence pour venir en aide aux dizaines de milliers de personnes déplacées ; une nouvelle crise qui ne fait qu’aggraver une situation humanitaire déjà catastrophique dans la province du Nord-Kivu.

Enfin, ce début d’année aura aussi été marqué par la mobilisation des équipes de MSF pour dénoncer l’insécurité qui touche les acteurs médicaux et humanitaires à travers le pays, et qui nous a poussés à fermer notre projet à Nizi, en Ituri, au mois de mars 2022.