Catastrophes naturelles 

Séismes, éruptions volcaniques, inondations, glissements de terrain, incendies … Les catastrophes naturelles et leurs effets dévastateurs peuvent affecter la vie de dizaines de milliers de personnes, nécessitant ainsi le déploiement d'un secours d'urgence. Toutes n’ont pas le même impact et la capacité de réponse d’un acteur humanitaire comme Médecins sans Frontières peut varier.

Souvent prise en charge par les acteurs locaux, l’urgence des tous premiers jours comprend d'abord la recherche des victimes mais aussi le rétablissement des moyens de communication et des voies d'approvisionnement, conditions nécessaires au déploiement de secours extérieurs. Les inondations peuvent entraîner la mort d'un nombre considérable de personnes et des épidémies de choléra majeures mais causent peu de blessés tandis que certaines éruptions volcaniques ( telles qu'en 2002 et 2021 dans le Nord-Kivu) provoquent des blessures importantes, notamment causées par l’effondrement des habitations et les coulées de lave. L'une des priorités de MSF est alors de déployer des unités médicales afin de mener des interventions chirurgicales, essentielles quand les capacités sanitaires locales ont elles aussi été affectées par la catastrophe. Le rétablissement des services de santé de routine ainsi que la distribution d'abris et de biens de première nécessité font également partie des actions prioritaires de MSF lors de ses interventions dans ce type de contexte.

Dérèglement climatique : vers de plus en plus de catastrophes naturelles

En tant qu'organisation médicale, il est hors du champ d'expertise de MSF de définir les causes des inondations de plus en plus régulières qui ravagent, par exemple, certaines provinces de RDC. La priorité principale de MSF est de répondre aux besoins immédiats des populations affectées. Les rapports scientifiques sur le dérèglement climatique sont irréfutables et indiquent clairement l'augmentation des températures et du niveau de la mer, des événements météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses, comme de fortes pluies, des vagues de chaleur, des cyclones et des inondations

En plus de tels événements, MSF risque de voir des schémas de maladies infectieuses se modifier, des pénuries d'eau s'aggraver et l'insécurité alimentaire augmenter. De nombreuses études ont montré que les maladies à transmission vectorielle, telles que le paludisme, changent également de configuration et de localisation selon l'évolution de l'environnement. La dénutrition devrait également être exacerbée par le dérèglement climatique dans les prochaines décennies, ce qui en fait un sujet de préoccupation humanitaire majeur.

Articles

 

Sud-Kivu : les fortes pluies ont de graves conséquences sur la population à Ramba

25 Fev 2022
 
Goma - Free access to urgent health care

Sake: les sinistrés du Nyiragongo regagnent Goma

9 Jun 2021
 
Water distribution in Sake, North Kivu, DRC

Éruption du Nyiragongo : Réponses urgentes en faveur des personnes déplacées à Sake

3 Jun 2021
 
Volcano eruption in Goma

Réfugiés à Sake, les sinistrés de Goma racontent leur calvaire

31 Mai 2021