MDR-TB in Karakalpakstan
Rapport international d'activités 2019

Ouzbékistan

MSF en Ouzbékistan en 2019 En Ouzbékistan, Médecins Sans Frontières (MSF) s'emploie à améliorer le diagnostic et le traitement de la tuberculose (TB), y compris ses formes résistantes, et du VIH.
Uzbekistan2019_FR.jpg

En janvier 2019, nous avons commencé à admettre de nouveaux patients de la région de Tachkent dans notre essai clinique multi-sites TB PRACTECAL. Lancé en 2017 à Nukus, au Karakalpakistan, il vise à évaluer l'innocuité et l'efficacité de deux nouveaux antituberculeux, la bédaquiline et le prétomanide, dans des schémas thérapeutiques de six mois, beaucoup plus courts et mieux tolérés. Fin 2019, les deux sites comptaient au total 166 patients enrôlés.  

Nous collaborons aussi avec le ministère de la Santé dans notre projet de Tachkent pour améliorer la disponibilité de « guichets uniques » assurant des soins intégrés aux personnes vivant avec le VIH et co-infectées par la TB, par des maladies sexuellement transmissibles et par l'hépatite C. Dans la région de Tachkent, nous offrons depuis fin 2018 des services à des groupes à haut risque, comme les travailleurs du sexe et les toxicomanes. Nous avançons aussi sur les plans visant à utiliser le test TB LAM pour faciliter le diagnostic de la TB chez les patients VIH. 

Le projet TB au Karakalpakistan met en œuvre un modèle de soins holistique, centré sur la personne. En 2019, 2’130 patients en ont bénéficié : 660 ont été traités contre la TB pharmaco-résistante (TB-R) et 1’470, contre la TB pharmaco-sensible. Vers la fin de l'année, selon notre engagement à introduire un guide de bonnes pratiques, nous avons aidé le ministère de la Santé à généraliser le protocole de traitement de la TB basé sur les lignes directrices consolidées et révisées de l'OMS pour la prise en charge de la TB-R au Karakalpakistan. Conformément aux recommandations de l'OMS, nous avons renforcé la capacité du laboratoire en introduisant des antibiogrammes pour les médicaments nouveaux et réaffectés (bédaquiline, linézolide, clofazimine, moxifloxacine, amikacine et prétomanide). 

La page suivante
Médecins Sans Frontières