Paediatric TB Care - Dushanbe
Rapport international d'activités 2019

Tadjikistan

MSF au Tadjikistan en 2019 Au Tadjikistan, Médecins Sans Frontières (MSF) collabore avec le ministère de la Santé pour dépister et traiter la tuberculose (TB) chez l’enfant. Les formes pharmaco-résistantes restent un défi clinique et opérationnel.
Tajikistan2019_FR.jpg

Les enfants sont particulièrement vulnérables à la TB et les formes pédiatriques de la maladie sont très difficiles à diagnostiquer et à traiter. À Douchanbé, nous aidons le ministère de la Santé à prendre en charge la TB chez les enfants et dans les familles, et ciblons notamment la TB résistante (TB-R).  

Notre modèle de soins novateur, centré sur la personne, comprend le traçage et le dépistage des contacts, la fourniture de formulations pharmaceutiques adaptées aux enfants et l'introduction de nouveaux médicaments, de schémas thérapeutiques plus courts et de stratégies visant à améliorer l’observance du traitement. Ainsi le traitement sous surveillance directe de la famille qui prévoit qu’un membre de la famille observe le patient prendre chaque dose de médicament. En 2019, 40 des 46 patients pédiatriques soignés contre la TB-R à Douchanbé ont bénéficié de schémas sans injections. Les six autres ont arrêté les injections dès les premiers mois pour suivre des thérapies exclusivement orales. En fin d'année, 77 patients poursuivaient leur traitement, dont 49 enfants, parmi lesquels trois étaient soignés avant 2019. La majorité (96%) recevait des nouveaux médicaments. 

Dans le district de Kulob, nous gérons un projet VIH dont nous projetons de transférer les activités médicales au ministère de la Santé d'ici mars 2020. Ce projet a réussi à attirer l'attention sur les cas pédiatriques de VIH, en particulier sur les modes de transmission nosocomiale. Début 2019, 110’040 élèves (ou leurs parents) ont accepté le dépistage du VIH dans les écoles de Douchanbé et Kulob. Vingt des 80 nouveaux patients diagnostiqués habitaient Kulob et ont été mis sous antirétroviraux. MSF a adopté la pratique de la divulgation de leur séropositivité au VIH aux enfants. Fin 2019, plus de 80% des enfants de cette cohorte connaissaient leur statut sérologique.  

La page suivante
Médecins Sans Frontières