Mamfe District Hospital
Cameroon

Cameroun: MSF condamne l’attaque contre l’hôpital de Mamfe

Buea – Médecins Sans Frontières (MSF) condamne l’attaque survenue la nuit dernière contre l’hôpital de district de Mamfe, dans la région du Sud-Ouest. Si les circonstances de cette attaque restent encore à clarifier, celle-ci a entraîné la destruction complète de cette structure de soins, ravagée par les flammes.

MSF, qui travaillait au sein de l’hôpital jusqu’en avril 2022, tient à rappeler que les structures médicales, les ambulances et le personnel de santé doivent être respectés par toutes les parties à la crise.

« Cette attaque sans précédent sur un hôpital d’une importance vitale va fortement affecter la population, dans une région où l’accès aux soins est déjà gravement restreint par des années de violence », explique Sylvain Groulx, responsable des opérations de MSF en Afrique centrale.  « En attendant davantage d’informations sur cette attaque et sur ses conséquences pour les patients hospitalisés, nous condamnons fermement cette agression qui ne fait qu’exacerber les souffrances de la population. Nous ne le répéterons jamais assez :  la mission médicale ne peut être ciblée. »

MSF reste en contact avec les autorités sanitaires de la zone et va évaluer la possibilité de soutenir les soins aux patients évacués de l’hôpital incendié.

« Cette attaque va affecter davantage encore la possibilité de reprendre nos activités médicales, suspendues depuis déjà plus de deux mois dans le Sud-Ouest », ajoute Sylvain Groulx.

MSF travaille au Cameroun depuis 1984. Jusqu’il y a peu, ses équipes mettaient en œuvre des projets de santé dans l'Extrême-Nord, dans le Nord-Ouest, dans le Sud-Ouest et à Yaoundé, soutenant l'accès aux soins dans la communauté ou à l’hôpital grâce à la fourniture de soins chirurgicaux, de traitements contre le paludisme, ou encore contre la COVID-19 et en assurant des activités de promotion de la santé. En 2020, nous avons traité plus d'un million de patients au Cameroun. En décembre 2020, nos activités médicales dans la région du Nord-Ouest ont été suspendues par les autorités et nous sommes toujours en dialogue pour y relancer notre assistance médicale. MSF soutenait également le ministère de la Santé pour répondre à une épidémie de choléra qui faisait rage dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. Depuis avril 2022, MSF n’a plus d'activités médicales dans aucune des régions anglophones du Cameroun. 

La page suivante
Cameroon
Statement 18 juillet 2022