South Kivu: An endless flight

Sud-Kivu

Sud-Kivu MSF est présent dans la province du Sud-Kivu depuis 17 ans.
Sud-Kivu

Nos projets au Sud-Kivu

L’enclavement des zones des Hauts Plateaux de Ziralo et de Ramba, et la présence des groupes armés rend l’accès aux structures de santé extrêmement difficile pour les populations qui y vivent. Médecins Sans Frontières a démarré la construction de la structure de santé de Kusisa en 2018 en appui au Ministère de la Santé, pour répondre aux besoins de ces populations enclavées. 

Outre cet établissement hospitalier, MSF appuie les centres de santé de Tushunguti, Mianda, Matutira et Ramba. Près de 60 agents de santé sont formés à la prise en charge des patients au niveau communautaire, permettant une offre de soins de proximité et un accès rapide aux traitements des maladies les plus communes.

Les différents programmes avancés de maternité et de nutrition se poursuivent dans respectivement sept et trois villages de la zone de santé, en vue de réduire la mortalité et désengorger les structures sanitaires : un modèle de soins décentralisé qui permet de prendre en charge les cas simples de paludisme et de diarrhée ainsi que le dépistage de la malnutrition. Par ailleurs, les différents programmes avancés de maternité et de nutrition (programmes qui visent à rapprocher les soins prénataux et nutritionnels des populations éloignées des structures de santé) se poursuivent dans respectivement sept et trois villages de la zone de santé, en vue de réduire la mortalité et désengorger les structures sanitaires.

MSF a également appuyé le système de référence des centres de santé vers les hôpitaux à proximité et jusqu’aux hôpitaux provinciaux à Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

A Baraka depuis près de 17 ans, MSF a travaillé en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé dans le territoire de Fizi pour améliorer la qualité des soins de santé au niveau primaire (centres de santé de Baraka et Sebele) et secondaire au centre hospitalier de Baraka. Les enfants de moins de quinze ans ; les personnes vivant avec le VIH/Sida ; les patients souffrant de tuberculose ; les personnes ayant survécu aux violences sexuelles ; les femmes enceintes et allaitantes et la stabilisation des patients blessés dans un état grave ont été les principales cibles des interventions de MSF au cours de cette année et tout au long du projet.

Plus de 15 415 patients ont été admis à l’hôpital de Baraka en 2020 tandis que 295 997 malades ont bénéficié des consultations ambulatoires dans toutes les structures appuyées par MSF. Le personnel médical a appuyé 14 autres centres de santé et trois sites de soins communautaires pour la prise en charge des principales maladies telles que le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires. MSF a également soutenu deux centres de traitement du choléra à Baraka et Sebele, qui ont soigné 1 562 patients en 2020.

En décembre, à la suite d’une succession d’incidents graves contre son personnel, MSF a pris la difficile décision de clore ses projets de soutien médical aux personnes vulnérables dans le territoire de Fizi, y compris la construction du nouvel hôpital de Baraka. Néanmoins, le laboratoire, les sites des soins communautaires ainsi que les patients bénéficiant de traitements pour le VIH/Sida et la tuberculose continuent de recevoir un appui jusqu’au transfert complet du programme aux autorités sanitaires provinciales.

En 2020, plus de 15 415 patients ont été admis à l’hôpital de Baraka tandis que 295 997 malades ont bénéficié des consultations ambulatoires dans toutes les structures appuyées par MSF. Plus de 1 500 patients ont été hospitalisés dans les centres de traitement du choléra à Baraka et Sebele.

Bien que MSF ait confié l’hôpital de Lulimba aux autorités sanitaires dès 2016, nous avons continué d’assurer une offre de soins gratuits aux patients les plus vulnérables en maintenant un appui financier à l’hôpital ainsi que l’approvisionnement des intrants de laboratoire et la gestion du service de nutrition.

En outre, MSF a soutenu trois centres de santé à Lulimba, Misisi et Nyange dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida et souffrant de tuberculose et au profit des personnes victimes de violences sexuelles, des enfants de moins de cinq ans et des femmes en âge de procréer (santé maternelle et de la reproduction). Deux autres centres de santé ainsi que 12 sites de soins communautaires ont reçu un appui partiel pour le traitement des maladies les plus fréquentes chez les enfants de moins de 15 ans telles que le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires.

Le projet de Kimbi a également été affecté par la fermeture des projets MSF dans le territoire de Fizi. Le laboratoire d’analyse ainsi que les patients bénéficiant de traitements pour le VIH/Sida et la tuberculose continuent de recevoir un appui jusqu’à la transmission complète du programme aux autorités sanitaires.

Articles

 
MSF provides assistance to 18,000 Congolese refugees in Nyakabande holding camp

Réfugiés congolais en Ouganda : MSF apporte son aide dans le camp de Nyakabande

18 Mai 2022
 
WANGATA EBOLA TREATMENT CENTRE

Equateur: MSF appuie le ministère de la Santé dans la réponse contre Ebola

13 Mai 2022
 
Dr Nana Mimbu, épidémiologiste, représentante de l’association pour MSF en RDC

Au cœur de l’association MSF : la culture du débat au service des patients

2 Mai 2022
 
Surgery in Rutshuru, DRC

Nord-Kivu : en 2021, plus de 1000 patients blessés par balles ont été soignés à l'hôpital général de référence de Rutshuru

13 Avr 2022
 
Malnutrition in Rutshuru, DRC

Rutshuru : le paradoxe de la malnutrition sur une terre agricole

6 Avr 2022
 
IDPs Camps – Health Care zone of Nizi

Ituri : l’insécurité et l’impunité obligent MSF à fermer des projets humanitaires vitaux à Nizi et Bambu

21 Mar 2022