Première intervention de MSF

En 1984, la famine ravage le Nord de l’Éthiopie. Médecins Sans Frontières tire la sonnette d’alarme et pour la première fois de son histoire, envoie de façon massive de la nourriture, des médicaments, des tentes et des couvertures aux populations locales ,mais le gouvernement éthiopien détourne une partie de l’aide alimentaire vers le sud, où les populations sont transférées de force. Les équipes de MSF sont entravées dans leurs actions par des interdictions de tous ordres.

Fin octobre 1985, après avoir essuyé plusieurs refus d’autorisation pour l’ouverture d’un centre de nutrition thérapeutique destiné à 8 000 enfants, MSF dénonce publiquement cette interdiction et le détournement de l’aide par le gouvernement. La réaction des autorités est brutale : en décembre, MSF est expulsée d'Éthiopie. La famine n'est pas éteinte, les déplacements de populations continuent.