Indemnité

Pendant les 12 premiers mois d'engagement d'une personne travaillant à l'étranger pour MSF, et/ou si celui-ci ne participe qu'à des missions courtes (de moins de 12 mois au total), MSF verse une indemnité afin de lever les obstacles économiques pouvant freiner les personnes désireuses de s'engager (alors qu’elle verse un salaire modeste pour les engagements de plus longue durée).

Le terme d’indemnité, qui traduit le principe de « volontariat » dans le système de rémunération de MSF, signifie que le personnel international ne reçoit pas de rémunération pour son travail, mais plutôt une contribution (une indemnité) de la part de MSF ayant pour but de contribuer de façon minimale aux dépenses que celui-ci peut avoir à assumer dans son pays de domicile pendant les premiers 12 mois de son engagement sur le terrain avec MSF.

Le montant de l'indemnité est fixé à 80 % du montant brut d'échelon intermédiaire du premier niveau de salaire de la Grille Globale, et s'applique à tous, quel que soit le poste occupé. Une allocation forfaitaire complémentaire est également versée pour certains pays de domicile. Elle est légèrement inférieure (77%) à l’allocation forfaitaire s’appliquant au reste de la Grille Globale pour le pays concerné.

La période d'indemnisation, d'une durée de 12 mois, peut être plus courte si l'employé international a déjà travaillé dans l'un des sièges de MSF, s'il était membre du personnel national de MSF, ou s’il a travaillé pour une autre organisation non gouvernementale (ONG). Pour déterminer la durée durant laquelle un employé recevra cette indemnité, MSF se base sur la durée des expériences en question, que la fonction occupée (et les compétences acquises) correspondent ou non au poste assumé chez MSF.

Au terme de la période d'indemnité, l'employé commence à recevoir un salaire, défini en fonction de son niveau de responsabilité et d'expérience.